Alan Doyle

Alan Doyle
Le jeudi 3 mai

Admission générale $34.35 (plus les taxes et les frais supplémentaires)

Billets en vente dès le vendredi 9 septembre, à 10 h!

Ouverture des portes à 19 h ; Événement à 20 h
Restriction d’âge: aucune
Pour acheter des billets par téléphone, veuillez téléphoner Ticketfly au 1-866-943-8849

"Sonic Concerts" présente Alan Doyle!
au Centre Molson Canadian de Casino Nouveau-Brunswick

Le Terre-Neuvien Alan Doyle, célèbre auteur-compositeur-interprète, auteur de livres à succès, comédien et récipiendaire de l’Ordre du Canada, a annoncé aujourd’hui qu’il fera une tournée nord américaine de plus de 45 spectacles afin de promouvoir son troisième album solo A Week at the Warehouse. L’album sera en vente dès le 13 octobre 2017 par l’entremise de Universal Music.

Sous la direction du légendaire réalisateur Bob Rock, les musiciens de Doyle ont participé à l’enregistrement de A Week at the Warehouse. L’album monophonique contient de nombreuses chansons à l’air country que vous entendrez sûrement à la radio. Elles mettent en vedette le style distinct à la fois traditionnel et moderne de Doyle. Payola$, le groupe de Bob Rock, est à l’honneur avec une reprise de Forever Light Will Shine qui comprend la voix de nul autre que Paul Hyde. Le premier simple de l’album, Summer Summer Night, qui rappelle les chansons interprétées autour d’un feu de camp est sorti en juin dernier. Un deuxième simple suivra.  

Doyle était le chanteur du légendaire groupe canadien Great Big Sea, un groupe reconnu pour ses combinaisons de musique terre-neuvienne traditionnelle et de pop. Leurs neuf albums, la compilation de leurs plus grands succès, et leurs deux compilations vidéo sont tous disque d’or ou platine. En tout, 1,2 million d’exemplaires ont été vendus au Canada. Le troisième album solo de Doyle continue à renforcer la réputation de ce dernier comme étant l’un des meilleurs conteur et musicien country. Pour reprendre les paroles de Doyle : « Je souhaite toujours que les gens passent la meilleure soirée de leur vie lorsque les lumières de la salle s’éteignent. »